Le groupe sanguin chez les chats

Une des découvertes du 20ème siècle pour les éleveurs et propriétaires de chats aura été les groupes sanguins et leurs particularités.  C’est en 1951 qu’on a découvert que les chats ont plusieurs groupes sanguins, mais ce n’est qu’en 1981 que le système des groupes sanguins ont été établi.  Chez les chats comme chez les humains, il existe plusieurs groupes sanguins : A, B et AB.

Le plus commun et plus répandu est le groupe A (Aa ou Ab).

Le groupe B est dominant sur les autres groupes sanguins (Bb).

Le groupe AB est très rare et mal documenté (à ne pas confondre avec le Ab qui est de phénotype A porteur du génotype b)

La première lettre du groupe sanguin, qui est toujours majuscule, correspond au phénotype, alors que la deuxième lettre qui est minuscule, correspond au génotype.

Qu’est-ce que la maladie hémolytique ?

Notre sang se compose de globules rouges, de globules blancs et du plasma.  Les globules rouges portent l’oxygène et leur bon fonctionnement est essentiel pour maintenir la vie du corps.  Les globules rouges, comme la plupart des autres composants du corps, sont faites de protéines, et des protéines peuvent être identifiées et détruites par le système immunitaire.

Comme vous le savez, si vous avez une transfusion sanguine, il est essentiel de recevoir le bon type de sang.  Une transfusion d’un groupe inapproprié pourrait vous tuer.  C’est la même chose pour les chats.  Le système immunitaire félin ou humain recevant la transfusion sanguine réagit au sang qu’elle voit comme étranger, et les conséquences peuvent être mortels.

La maladie hémolytique ou isoérythrolyse néonatale est une maladie due à une incompatibilité sanguine entre la mère et ses chatons.  C’est un problème majeur en élevage.  Les différents groupes sanguins sont déterminés par la présence de marqueurs sur la membrane des globules rouges du chat.  En plus de ces marqueurs, on trouve dans le sang des chats, des anticorps dirigés contre les marqueurs des autres groupes sanguins.

Ainsi les chats de groupe A fabriquent des anticorps anti-groupe B et les chats de groupe B fabriquent des anticorps anti-groupe A.  Ces anticorps sont à l’origine des réactions d’incompatibilité que l’on observe quand on ne respecte pas les groupes sanguins, réaction chez les chatons nouveau-nés issus de parents de groupes différents.

Les anticorps anti-B que possèdent les chats de groupe A ne sont pas très ‘’méchants’’.  Ainsi, on n’observe pas de réactions d’incompatibilité chez les chatons de type B nés de mère A.   Par contre, les anticorps anti-A élaborés par la mère B sont très actifs contre les chatons de groupe A.

Chez les chattes, les anticorps ne traversent pas le placenta des fœtus.  Les chatons ne risquent rien avant la naissance.  Chez les mères est du groupe B, les chatons vont absorber des grandes quantités d’anticorps anti-A dès la première tétée.  S’ils sont du groupe A, les anticorps vont attaquer leurs globules rouges et les faire éclater; c’est ce qu’on appelle la maladie hémolytique ou isoérythrolyse néonatale.

En résumé, ce qui se produit c’est que les anticorps de la mère contenus dans son colostrum et son lait sont ingérés par le chaton, passent par les parois intestinales perméables les 72 premières heures de vie et attaquent ses globules rouges en détruisant leurs protéines.  Le chaton peut alors mourir subitement sans même présenter de symptômes.

Voici les symptômes possibles en cas maladie hémolytique où les chatons sont de poids, de tailles et de vitalité normale à la naissance.  Dans les heures qui suivent, trois évolutions sont possibles :

  1. La mort  n’est précédée d’aucun symptôme particulier, à part un arrêt de la tétée dans les dernières heures.
  2. Le chatons est faible avec une anorexie passagère, perte de poids et cela conduit au décès du chaton après une semaine environ.
  3. La mort du chaton arrive dès les premiers jours et parfois même après quelques  semaines environ alors qu’il avait évolué normalement.  On constate une hémoglobinurie (présence d’urine rouge), et un ictère (coloration jaune des muqueuses).
  4. Premièrement, il faudrait connaître le groupe sanguin de tous les reproducteurs ;
  5. Consulter le tableau ci-joint, des mariages à risque;
  6. Être là lors de la mise bas d’une chatte de groupe B s’il y a un risque d’incompatibilité de groupe sanguin;
  7. Lors de la naissance, pour une mère B, enlever les chatons A & AB.  Pour cela, il faut utiliser des tests sanguins en prélevant du sang dans placenta, puis mettre le chaton sur un coussin chauffant jusqu’à la fin de la mise bas.  Peser les chatons;
  8. Vous pouvez aussi après la mise bas ou avant, enfiler la jambe d’un bas nylon, faire des trous pour les 4 pattes puis enfiler les pattes de la femelle (pour que le collant ne glisse pas) ; veiller à ce que le collant ne gêne pas au niveau des fesses.
  9. Biberonner pendant 72 heures en rajoutant du colostrum (facultatif) dans les biberons;
  10. Au bout de 72 heures (du dernier chaton né) enlever le collant de la mère, vérifiez le poids des chatons et au pire complémentez pendant quelques jours par des biberons si la montée de lait a pu s’arrêter légèrement.  En utilisant cette méthode, il n’y a pas de rejet des chatons par la mère;
  11. Lors de vente des chatons, inscrire le groupe sanguin sur le contrat de vente et sur le carnet de vaccination. 

Parfois les anticorps de groupe A forment avec les globules rouges un précipité dans le sang, ces complexes vont bloquer l’irrigation des extrémités provoquant un phénomène de nécrose de la queue, du nez ou des oreilles.  Les chatons atteints de nécrose vivrons mais ils auront toute leur vie un système immunitaire plus faible.

 Toute mortalité de chatons dans les premiers jours de vie doit entraîner une suspicion d’une maladie hémolytique. 

Actuellement,  la cause la plus fréquente de mortalité des chatons nouveau-nés atteint du «fading syndrome » (chatons qui dépérissent lentement en quelques jours), c’est l’incompatibilité des groupes sanguins. 

Que peut-on faire ?

 

Remettre les chatons à la mère qui les réchauffera et les nettoiera.  Ou si vous avez une femelle du groupe A qui vient de mettre bas, vous pouvez lui donner les chatons A pendant ces 72 heures;

 

Le groupage sanguin des chats reproducteurs permet donc d’éviter les problèmes reliés aux maladies hémolytiques.  Il est possible de grouper son chat grâce à des tests rapides que l’on peut faire soi-même en 2 minutes ou via une prise de sang faite par votre vétérinaire et envoyée à un laboratoire spécialisé. 

Les sources d’information sont multiples et accessibles, ne vous en privez pas.  Votre élevage n’en sera que plus facile.

Tout mes chatons sont testés pour leur groupe sanguin dès la naissance.