Allo mon maître!  C'est moi Oréo!  Enfin Oréo c'est le nom que tes voisins m'ont donné, car celui que tu m'as donné, je ne m'en souviens plus.

Tu te rappelles l'an passé quand tu m'as ramené chez toi? J'étais un cadeau pour tes enfants.  J'étais toute petite toute belle, toute mignonne, tes enfants étaient fous de joie, surtout ta fille.  Et moi, comme j'étais heureuse d'avoir ma maison même si je venais tout juste de quitter ma maman.  Nous avons joué et dormi ensemble, j'étais tellement heureuse et je croyais que vous l'étiez aussi ?  J'ai grandi, même beaucoup, je suis devenue une petite chatte, je miaulais, car j'étais en chaleurs, si j'avais su, je me l'aurais fermé, mais bon, vous m'avez laissé aller dehors et la nature a fait son bout de chemin, quelques semaines plus tard j'ai mis au monde 3 bébés.

J'ai retrouvé le sourire dans vos visages comme dans le temps, mais ce sourire était là que pour les bébés, pas pour moi, je voyais bien qu'il y avait du mépris.  Quelques semaines plus tard, des pesonnes sont venues chercher deux de mes bébés, il restait moi et celui qui n'avait pas été choisi, au début de l'automne vous nous mettiez dehors le matin et le soir on avait le droit de rentrer, après quelques temps, vous sautiez des nuits,malheureusement le froids s'instalait.

Une journée pluvieuse mon voulant traverser la rue à la course, car il voyait que la porte était ouverte, il s'est fait frapper par une auto, vous n'êtes même pas sortie, même pas regarder, mon fils a rendu l'âme dans les bras d'un jeune voisin.

Au fond peut-être bien que c'Est mieux ainsi, là au moins il a chaud et n'a plus faim.

Pas très longtemps après j'ai voulu revenir à la maison ,mais par la fenêtre j'ai aperçu un chaton tout mignon, ce petit chaton m'avait probablement remplacé, car votre porte ne s'ouvre plus pour moi, j'ai beau miauler,mais rien.  Votre fille passe devant moi et ne me regarde même pas.

Je ne suis pas juste à plaindre, car vous savez les gens de la maison en face, celle qui abrite 2 minous et un petit chien?  Bien eux me nourrissent.  J'ai droit à 2 repas pas jour, parfois plus quand ils ont congé.

Les enfants supplient toujours la maman de m'adopter, mais elle dit que c'est impossible, car ici à Montréal on a droit à 2 chats et 1 chien, C'EST LA LOI.

Mais la maman à demandé au papa de me faire une petite cabane pour me protéger des intempéries.

Souvent la petite fille sort et me câline, ça me rappelle des souvenirs du temps où j,étais votre chatte de maison et que j'avais une famille.

Je m'installe devant une de leurs fenêtre, je regarde à l'intérieur et je rêve que c'est ma maison.

L'autre jour quand il pleuvait et faisait très froid la maman m'a laissé entrer. OK je suis resté dans le portique, mais j'avais un bol d'eau, un bol de nourriture et un coussin tout moelleux, Je les entendais discuter.

Il y a quelques jours, la petite fille a parlé à votre fille à propos de moi et j'ai  enfin su pourquoi vous ne m'ouvrez plus lla porte.  C'est que je suis rendu grosse et que je perds du poils tout le temps !  Foutu poils, si je pouvais le raser ! C'est une malédiction ça !

Ce soir-là, maman est venu s'asseoir sur le perron pour fumer une cigarette, elle m'a caressé, je l'ai supplié encore de me laisser rentre, je sais par ses yeux qu,elle me comprend.  Donc je continue, c'est rendu eux ma famille, enfin à temps partiel. Elle m'a donné un bol de lait ce soir, elle m,a dit qu'elle ne voulais pas que je passe l'hiver dehors, que c'était cruel. Elle m'a parlé d,un site internet, mais que j'avais peu d'espoir vu mon âge, elle a peur que je retombe enceinte, que j'ai froid ou faim, car la maman est au chomage et c'est pour cela qu'elle me donne de la nourriture cheap, comme elle dit, mais ça ne me fait rien au moins ça bouche un trou.  Elle avait du chagrin ce soir, elle me parlait de la S.P.C.A., et elle me disait qu'elle aurait peut-être pas le choix!  Moi j'étais sur ses genoux et je ronronnais, ensuite elle m'a demandé pardon de ne pas pouvoir me laisser entrer.  Je la comprends au fond de mon coeur.  Elle m'a laissé entrer dans le cabanon et ce soir, j'ai une petite lumière qui fait un peu de chaleur, une grosse doudou bien chaude et un peu de bouffe.

La maman m'a dit bonne nuit et a demainOréo, j'ai levé la tête, car je comprend ce joli nom maintenant!

Je vais encore passer une nuit au froid et sans défense. Demainc'est un autre jours, mais la neige arrive bientôt.

Alors ma question est la suivante: suis-je devenue si laide et si méchante au point où vous ne voulez plus de moi ?

Je suis prête à me raser et me faire stériliser pour rentrer dans la maison, aller noel approche! Ça serait mon cadeau, malgré tout je vous aime.

Oréo.